• Jessie

    http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2013/9782253147701-T.jpg

    Titre: Jessie

     

    Auteur: Stephen King

     

    Genre: Horreur

     

    Résumé:

     

     

    Il ne fallait pas jouer à ce petit jeu, Jessie. Vous voilà enchaînée sur votre lit, le cadavre de Gerald à vos pieds, condamnée à vous enfoncer dans la nuit, la terreur et la folie. Les femmes seules dans le noir sont comme des portes ouvertes... si elles appellent à l'aide, qui sait quelles créatures horribles leur répondront ?

     

    Mon avis:

     

    J'ai beaucoup aimé 2 livres de Stephen King: Carrie et Shining. Je les ai tellement aimé que je me suis mise en tête de lire le plus de Stephen King! Et bien je peux vous dire que mon enthousiasme a vite chuté peu après avoir commencé Jessie.... 

     

    Je ne dis pas que le livre est mauvais, loin de là! C'est peut être d'ailleurs le SK le plus effrayant que j'ai pu lire! Mais le problème est bien là, ce livre ne m'a pas spécialement éffrayée dans le genre film d'horreur, mais il m'a plutôt mise trés mal à l'aise.... En fait ce livre traite de thèmes que j'ai l'habitude d'éviter soigneusement et on se rend compte trés vite au début du livre quelle tournure il prend. Mais dabord revenons à l'histoire, la base:

     

    Donc jessie est une femme mariée, pas spécialement heureuse mais pas non plus si malheureuse. Elle et son mari ont pris l'habitude depuis quelques années de faire l'amour de manière un peu spéciale... Jessie se retrouve fréquemment enchaînée par des menottes (et des vrais, genre des menottes de police) à son lit à jouer le petit jeu de la femme soumise à son mari. Seulement voilà, un jour elle décide que s'en est trop pour elle et, une fois déjà attachée au lit, elle fait comprendre à son mari que ça ne peut plus durer. Seulement lui ne veut pas l'entendre de cette oreille et décide de prendre ses protestations comme faisant part à leur petit jeu sexuel. Quand Jessie se rend compte que son mari est prêt  à aller jusqu'au bout, elle se défend comme elle peut en lui donnant 2 coups de pieds: un dans la gorge, et l'autre dans les parties. Il s'effondre et tombe du lit, Jessie se rend alors vite compte qu'il n'est pas près de se relever... Il est mort. Et elle, elle est enchaînée complètement nue à un lit, dans une maison de campagne, perdue au milieu de nulle part et personne pour venir à son secours. 

    L'ambiance est donc pas trés folichon! Jessie est seule face à elle même et on est témoin de ses différentes tentatives désespérée de se détacher de ce maudit lit.

     

    Pour résumer en gros, Jessie c'est un huit clos, dur et oppressant, un monologue interminable! Parce que evidemment comme Jessie est le seul personnage présent dans le livre, on est témoin de toutes ses moindres pensées. Et encore si ce n'était que ça! Au bout de la première trentaine de pages on s'aperçoit que Jessie n'a en fait pas toute sa tête, et sa voix se retrouve mélangée avec celle des 2 autres personalités qu'elle dissimule dans sa tête, dont l'une est juste insupportable! Et c'est long, mais alors trés trés long! Le passage du verre d'eau m'a achevée! Une trantaine de page sur "Jessie a soit, Jessie veut choper un verre d'eau". Mais comme dit plus haut, ce n'est pas tellement la longueur qui m'a gêné (Shining est un sacré pavet mais quand on lit du King on sait à quoi s'attendre et on continue!) mais son contenu! 

     

    Je crois pouvoir dire que ce qui suit n'est pas un spoiler puisque ça arrive relativement tôt dans le livre mais je préfère prévenir quand même au cas où. Ceux qui veulent garder le suspens vous pouvez vous arrêter là!

     

     

    Les thèmes abordés m'ont vraiment mise trés mal à l'aise, je ne suis pas une fan de de scènes de viol que ce soit dans les films ou dans les livres. J'évite en général tout film ou livre qui en parle parce que je ne supporte pas d'être témoin de ce genre de scènes, mais le pire encore c'est la pédophilie, la pédophilie incestueuse.... Encore si c'était raconté de manière un peu subtil, mais non! J'ai trouvé certains passages trés durs à lire psychologiquement et j'ai même failli plusieurs fois stopper ma lecture. Je sais que c'est un problème que je suis probablement la seule à rencontrer, mais voilà ça m'a gêné. Ces thèmes me rendent trop mal à l'aise, ce genre d'idées me rendent malade et j'ai déjà du mal à supporter les séries TV policières parce que c'est obligé qu'il y ait au moins plusieurs cas de viol, pédophilie et autres trucs de ce genre. Ca et les scènes de tortures, je ne supporte pas ça me rend physiquement malade.

     

    Donc en un sens c'est bien le Stephen King qui m'a le plus "effrayée", si je peux employer ce terme, mais pas dans le sens que j'aurai voulu... Si je lis du King c'est pour avoir des frissons de terreurs, pas pour me sentir mal à l'aise avec des images d'enfants subissant ce genre de traitement... Alors non ça ne m'a pas plus! Et je déconseille ce livre à quiconque qui comme moi se sent vite mal à l'aise devant ce genre de scénario! Mais si ça ne vous gène pas, alors ça reste un bon Stephen King qui mérite le coup d'oeil :)

     

     

    Ma note: ♥♥♥♥

    Un bon Stephen King mais qui n'a pas su me plaire à cause des thèmes qu'il aborde.

     

     

    Challenge:

     

    Cette lecture entre dans le cadre d'un de mes challenges:

     

    Stephen King


     
     
     
    « BrumeAnimale, Tome 1 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :